Websites

Les mains flâneuses

« Nous nous touchons, comment ?
Par des coups d’aile,
par les distances mêmes nous nous effleurons.
Un poète seul vit, et quelquefois
vient qui le porte au devant de qui le porta. »

Rainer Maria Rilke à Marina Tsvetaïeva